Actualités immobilières

Comment se protéger pour faire réaliser des travaux de rénovation ?

protection travaux renovation

Il n’est pas rare que pour réaliser des travaux et des rénovations, nous fassions appel à des professionnels, surtout concernant les réalisations un peu plus complexes et les travaux en rapport avec les gros œuvres. Cependant, réaliser des travaux aussi complets n’est pas sans risque : que se passerait-il si, par exemple, la nouvelle toiture venait à s’effondrer ? Ou encore si une nouvelle cloison extérieure n’était pas suffisamment isolée ? Découvrez comment vous protéger avant de réaliser des travaux de rénovation.

Vérifier les garanties du professionnel avant vos travaux de rénovation

On ne le répétera jamais assez : avant de travailler avec un professionnel artisan, il faut impérativement vérifier certains points capitaux le concernant. Bien sûr, vous pouvez au préalable vérifier les avis concernant le professionnel, demander à voir certaines de ses œuvres déjà réalisées, mais, le point sans doute le plus important est de bien vérifier si le professionnel constructeur est bien à jour sur le plan de ses assurances.

Notamment, vous pourrez lui demander une copie de son attestation de responsabilité civile professionnelle ainsi qu’une copie de son attestation de responsabilité civile décennale à minima. Afin d’éviter les fraudes, il ne faudra pas vous satisfaire d’une simple copie d’attestation, il faudra, pour les plus prévoyants, contacter l’assureur en charge de couvrir le risque du professionnel et vérifier avec la compagnie si l’artisan est bien à jour dans le paiement de ses cotisations et s’il est bien couvert pour les travaux qu’il va réaliser chez vous.

En cas de manquement, il ne faudra certainement pas signer de devis avec ce professionnel, vous ne devez pas oublier que disposer d’une décennale est une obligation légale pour les pros du BTP et qu’un défaut de couverture peut entraîner de sévères sanctions pénales chez ces derniers.

Comment obtenir un préfinancement rapide en cas de sinistre ?

La décennale est un merveilleux outil permettant de couvrir les sinistres pouvant potentiellement toucher les travaux réalisés par un professionnel, toutefois, il y a un hic. Pour se déclencher, la décennale a besoin de temps : beaucoup de temps. Il y a de nombreuses démarches et il faut que certaines décisions de justice soient prises afin qu’un financement soit alloué.

Pour éviter ces problèmes, les particuliers maîtres d’ouvrage peuvent souscrire une assurance dommages-ouvrages : cette protection permet d’obtenir un préfinancement rapide permettant la prise en charge et les réparations des travaux sinistrés. En moins de 90 jours, vous recevez l’argent et êtes tranquille. Pour pouvoir se protéger, rien de plus simple, il faut simplement faire une demande de devis en dommage ouvrage et souscrire à un contrat adapté aux travaux à faire réaliser.

Cette couverture est bien évidemment payante mais n’est pas excessivement chère, en général, et, selon les travaux à couvrir, il vous en coûtera entre 1€ et 30€ par mois.

Que faire si on réalise ses travaux sans passer par un artisan ?

Attention, si vous réalisez des travaux importants vous-même, il faudra prendre contact avec un assureur afin de couvrir vos travaux correctement avec une décennale et une dommage ouvrage dédiée pour les particuliers (attention, ce n’est pas toujours possible).

Aussi, il faut savoir que sans aucune garantie, en cas de revente de votre bien moins de 10 ans après la réalisation des travaux, en cas de problème, les nouveaux acquéreurs pourront se retourner contre vous juridiquement. Dans ce cas de figure, les démarches peuvent être cauchemardesques et les dommages et intérêts astronomiques.

Tous les travaux de rénovation sont-ils concernés par ces obligations ?

Non, n’ayez crainte, personne ne vous attaquera si votre parquet est mal posé ou si la peinture de votre chambre est mal appliquée.

Ces obligations et ces protections ne concernent uniquement que les travaux pouvant rendre impropre une habitation à sa destination ou les travaux pouvant causer une instabilité de la structure et des composantes essentielles à la solidité d’un bien immobilier.