Actualités immobilières

Vente immobilière : qu’est-ce que le prix net vendeur ?

prix net vendeur

Lors de la vente d’un bien immobilier, il est important de connaître les notions de prix net vendeur et de prix avec le frais d’agence inclus tant pour le propriétaire vendeur que pour l’acheteur. Nous allons vous aider à comprendre la différence entre les deux et vous expliquer en quoi cela peut impacter une vente.

Le prix net vendeur, c’est quoi ?

Le prix net vendeur correspond au montant réel que touchera le vendeur d’un bien immobilier suite à une transaction. Si vous avez recours aux services d’une agence immobilière pour vous aider dans la vente de votre bien, vous conviendrez ensemble du prix de vente à afficher.

Le prix de vente déterminé n’ira pas en totalité dans les mains du vendeur suite à la vente. Il faut dissocier le prix de vente FAI (frais d’agence inclus) et le prix net de vente. Autrement dit, le prix de vente FAI est composé du prix net vendeur et des frais d’agence tandis que le prix net vendeur est la somme que le vendeur touchera réellement suite à la vente.

Si par exemple vous souhaitez obtenir un prix net vendeur de 200 000 € suite à la vente de votre maison et que le montant des frais d’agence s’élèvent à 10 000 €, soit 5 % d’honoraires, vous devrez ventre votre bien à 210 000 €.

Quels sont les autres frais à prendre en compte ?

Les frais de notaire

Les frais de notaire qui découlent de la vente – principalement constitués de taxes et d’impôts – sont à payer par l’acquéreur du bien et s’ajoutent au prix de vente avec les frais d’agence inclus. Au moment de la signature du compromis de vente, le prix qui y figure correspond donc au prix net vendeur majoré des frais d’agence ainsi que des frais de notaire. On estime que ces frais s’élèvent entre 7 et 8 % du prix FAI.

A lire également :  Peut-on obtenir un préavis réduit à la fin d'un CDD ?

Sur base de l’exemple précédent, si vous vendez votre maison à 210 000 € (prix net vendeur + frais d’agence), les frais de notaire – estimés à 7 % – seront de 14 700 €. Le prix total que l’acquéreur devra payer pour la maison sera de 224 700 €.

Il existe un moyen simple pour l’acheteur d’obtenir une réduction sur les frais de notaires. Il peut en effet convenir de payer directement les honoraires de l’agent immobilier. De cette manière c’est le prix net vendeur qui sera repris dans la promesse de vente, ainsi que dans l’acte authentique rédigé par le notaire, et non pas le prix FAI. Les frais de notaires seront ainsi calculés sur un plus petit montant.

Reprenons l’exemple de la vente d’une maison à 210 000 € frais d’agence inclus. Les frais de notaires (7 %) s’élèvent à 14 700 €. En reprenant le prix net vendeur de 200 000 €, les frais de notaires seraient de 14 000 €, l’acquéreur pourrait donc réaliser une économie de 700 € sur les frais de notaires.

Les frais d’agence

La commission de l’agent immobilier est facturée au vendeur car c’est lui qui a signé le mandat de courtage. Mais théoriquement un acquéreur qui achète un bien avec les frais d’agence compris paiera indirectement ceux-ci. Les honoraires perçus par les agences immobilières ne sont pas régulés par la loi, ils peuvent fixer librement le pourcentage de leur commission sur le prix de vente. Ce pourcentage varie entre 5 % et 8 %. Il est recommandé de négocier – dans la mesure du possible – ces frais d’agence lors de la signature du mandat.

A lire également :  Comment diviser un terrain en plusieurs lots ?

Certains propriétaires vendeurs font le choix de vendre leur bien immobilier sans avoir recours à une agence immobilière afin d’augmenter le prix net vendeur. Attention néanmoins car il n’est pas aisé d’estimer une habitation à son prix juste par rapport au marché. Un bien surévalué ne se vendra pas tandis qu’un bien sous-évalué vous fera perdre de l’argent. Il est important de savoir faire le calcul entre le coût des frais d’agence et les coûts en temps et en argent que représente la vente de votre bien sans assistance externe.