Actualités immobilières

Quelles règles respecter pour l’installation d’une piscine semi-enterrée

règlementation piscine semi enterrée

Comme nous, vous avez vu passer sur internet des photos de rêve : ces piscines semi-enterrées qui, par leur aspect sublime, transforment le jardin en véritable petit paradis ! Mais vous souhaitez installer une piscine semi-enterrée chez vous et vous souhaiteriez un aperçu un peu plus concret de ce que cela implique ? Voyons cela ensemble.

Dois-je déclarer ma piscine semi-enterrée ?

La réglementation des piscines semi-enterrées est très claire : si la surface est supérieure à 10 m2, il faut soit :

  • Déposer une déclaration de travaux
  • Soit faire une demande de permis de construire

La déclaration de travaux, pour sa part, concerne les installations les plus modestes. Il vous faudra déposer le dossier en mairie si votre piscine semi-enterrée est non couverte et ne dépasse pas les 100m2 de surface. Il y a également obligation de déclaration si les bords s’élèvent à plus de 60 cm du sol. La demande de permis de construire, quant à elle, est nécessaire pour les travaux de plus grande envergure. Elle est requise pour les piscines semi-enterrées de plus de 100 m2 ou qui sont couvertes d’un abri dont la surface est supérieure à 20 m2.

Dans les deux cas, des pièces sont indispensables au dossier déposé. Il vous faudra fournir :

  • Selon la situation : un formulaire de déclaration de travaux ou une demande de permis de construire
  • Un plan du projet ( matériaux, dimensions…)
  • Un plan du terrain

Ma piscine semi-enterrée est-elle soumise aux impôts ?

Oui, votre projet sera imposé. Et ce de plusieurs façons :

  • Étant donné que votre piscine sera considérée comme une dépendance de la maison, vous devrez payer chaque année la taxe d’habitation.
  • Vous serez également redevable de la taxe foncière. La loi est claire là-dessus : toute construction qui ne peut être déplacée ou démontée augmente la valeur locative de l’habitation. Votre piscine semi-enterrée sera donc prise en compte dans le calcul de cet impôt.
  • La taxe d’aménagement, que vous ne paierez que la première année. Son calcul dépend de la commune dans laquelle vous résidez.
A lire également :  Le secteur de l'immobilier à Lunel, pourquoi investir ?

Bonne nouvelle : Il est possible d’être exonéré de la taxe foncière pour les deux premières années ! Quand on sait que le prix de la pose d’une piscine, qu’elle soit enterrée ou semi-enterrée, s’élève à plusieurs milliers d’euros, il ne faut pas négliger les occasions de souffler un peu financièrement ! Pour ce faire, il vous suffit, dans les 90 jours qui suivent la construction, d’envoyer la déclaration 6704 IL à votre centre des impôts.

Ma piscine hybride est-elle réellement un bon investissement ?

Répondons directement : oui ! La piscine semi-enterrée est aussi appelée piscine hybride, car elle se trouve à la croisée de la piscine hors-sol et de la piscine enterrée. De ce fait, elle cumule certains des aspects avantageux des deux systèmes.

Comme pour une piscine enterrée, la piscine semi-enterrée fera monter la valeur de votre bien immobilier. Un fait à prendre en compte si vous souhaitez revendre un jour votre propriété. Mais là où la piscine semi-enterrée se démarque radicalement, c’est sur son prix. Ce dernier, en fonction des matériaux et de la surface envisagée, se situe entre 1000 et 15 000 Euros. C’est très intéressant quand on constate que la piscine enterrée, elle, coûtera plutôt dans les 20 000 Euros !

La piscine hybride est également plus pratique et plus modulable ! Avec ses bords hauts, elle présente d’emblée une sécurité pour les jeunes enfants qui ne risqueront pas de tomber dedans par accident. Ses bords sont également ingénieux lorsqu’il s’agit de l’implanter sur un terrain en pente. Avec la piscine enterrée, évidemment, occuper un terrain en pente nécessitera des travaux pharaoniques. Avec votre piscine hybride, il vous suffit d’enterrer l’extrémité du bassin située dans le haut de la pente et de laisser les bords retenir l’eau à l’autre extrémité !

A lire également :  Investir dans le marché immobilier à Neauphle-le-Château : une bonne affaire ?